Lors d’une réunion organisée le 7 juillet dernier, la commission d’attribution de logements a décidé de mettre fin à l’occupation illégale des résidences universitaires de Dakar. A cet effet, les professeurs à la retraite ont été priés de quitter les maisons de fonction afin de permettre aux nouveaux ayants droit, d’occuper les lieux. Pourtant, les occupants continuent toujours d’accaparer les maisons. Voici les nouvelles mesures prises par le Rectorat.

Refus de quitter les lieux: les professeurs à la retraite sèment la discorde !

La commission d’attribution de logements a été pourtant claire lors la réunion du 7 juillet dernier. Tous les professeurs à la retraite devaient en principe, vider les résidences universitaires pour permettre à ceux en fonction, de les occuper. Le constat est que ces anciens professeurs continuent toujours d’accaparer les maisons. Une situation qui sème la discorde à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.

Le Rectorat prend de nouvelles mesures

Le Rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop a pris de nouvelles mesures pour mettre fin à ces occupations illégales et à la gestion anarchique des résidences universitaires. Les professeurs à la retraite sont priés de vider les lieux dans un délai de 15 jours, sous peine de faire recours à la force publique. Certains d’entre eux ont toutefois demandé à ce que le délai fixé soit rallongé. Une sollicitation récusée par les universitaires en fonction. « Comment peut-on occuper illégalement un logement de fonction…et venir solliciter une prolongation ? C’est catastrophique. Il faut quitter avant l’expiration du délai de 15 jours », clament-ils.

METRODAKAR

 

 

 

Partager.

Commenter