Lors de la première vague de la Covid-19, le Chef de l’Etat Macky Sall avait décrété l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu. Alors que les populations n’en pouvaient plus d’être privées de leur liberté, des émeutes avaient massivement gagné les quartiers à Dakar et dans les autres régions. Pour ce second tour de couvre-feu lié à la deuxième vague du coronavirus, les jeunes de Niarry-Tally, Grand Dakar et Médina n’ont pas attendu. Selon « Senenews » qui vend la mèche, le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome a fait une descente sur le terrain pour sillonner les quartiers envahis par des manifestants. 

Le ras-le-bol de la jeunesse contre l’état d’urgence 

Des manifestations violentes ont secoué hier, des quartiers à Dakar. Un début de couvre-feu assez chaud pour contester le couvre-feu décrété par l’Etat. C’est le cas au quartier populaire de Niarry-Tally, où les jeunes ont investi les routes en brûlant des pneus et jetant des pierres aux policiers. A Grand-Dakar, Médina et Khar-Yalla, la violence était également au rendez-vous.

Le ministre Diome sur le terrain…

La police a eu du pain sur la planche dans la nuit d’hier. L’Armée a dû venir en renfort pour enrayer les émeutes éclatées un peu partout à Dakar et sécuriser la RTS. Selon une information parvenue à nos confrères de la « Seneweb », le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome a fait une descente inopinée sur le terrain pour sillonner les quartiers chauds à Dakar.

MERODAKAR 

Partager.

Commenter