Pour la location du foncier de l’autoroute à péage, l’Etat du Sénégal n’est payé que 1000 FCFA par an par le concessionnaire Eiffage. La révélation a été faite par le porte-parole du Collectif citoyen des usagers de l’autoroute à péage, M. Bachir Fofana. Mais selon une source du quotidien « Libération », il n’est même pas sûr que l’entreprise s’acquitte des 10 000 FCFAdepuis le début de l’exploitation de l’infrastructure. 

Dix années d’occupation pour dix milles FCFA !

Après les propos du ministre des Transports Mansour Faye sur le choix entre le péage et la route nationale, l’information livrée par le porte-parole du Collectif citoyen des usagers de l’autoroute à péage a également fait couler beaucoup de salives. Bachir Fofana a en effet déclaré que dans le contrat de location du foncier des 50 Km de l’autoroute à péage, la filiale du Groupe Eiffage Senac SA paye à l’Etat du Sénégal 1000 FCFA par an. Sur les dix ans d’occupation de l’infrastructure, l’entreprise a en principe versé au Sénégal, la somme de 10 000 FCFA.

« Je me demande même, si cette somme a été payée… »

Selon une source du quotidien « Libération », il n’est même pas sûr que le concessionnaire verse à l’Etat du Sénégal la somme de 7000 FCFA pour l’exploitation du premier tronçon. « Lors des négociations, Eiffage et l’Etat étaient partis sur zéro franc. C’est après qu’ils ont mis symboliquement ce montant », a informé la même source.

METRODAKAR

 

 

Partager.

Commenter