L’arène sénégalaise broie du noir depuis l’avènement de la Covid-19. Une situation déplorée par Bombardier qui demande à l’Etat du Sénégal, de prêter attention à la situation funeste que vivent les lutteurs Sénégalais en cette période de pandémie. 

2020, une année noire pour la lutte sénégalaise !

En 2020, la lutte sénégalaise a vu ses activités à l’arrêt. Pourtant, elle fait partie des volets phares du sport sénégalais de par sa rentabilité pour ses acteurs et son ambiance. Les jours passent sans que les lutteurs descendent dans l’arène à cause de la pandémie de la Covid-19 qui a grandement affecté le secteur sportif.

« Il est temps que l’Etat rouvre le plus rapidement possible l’arène »

Bombardier, comme on le surnomme, souhaite que l’Etat du Sénégal rouvre les portes de l’arène pour leur permettre de poursuivre leurs activités. « Actuellement le sport traverse des moments très difficiles à cause de la covid-19 qui a tout freiné depuis la saison écoulée. Nous prions pour que le bon Dieu puisse nous aider à vaincre cette pandémie pour qu’on puisse reprendre normalement nos activités, car les sportifs sont très fatigués en ce moment…Il est temps que l’Etat rouvre le plus rapidement possible l’arène car tous les autres secteurs sont en train de bien fonctionner », a t-il lancé dans le quotidien « Lamb ».

METRODAKAR

 

 

Partager.

Commenter